• Carla Adra / Ça te colle à la peau / 2023 / Film HD, couleur, son

  • Carla Adra / Ça te colle à la peau / 2023 / Film HD, couleur, son

  • Carla Adra / Ça te colle à la peau / 2023 / Film HD, couleur, son

  • Carla Adra / Ça te colle à la peau / Mécènes du Sud, Montpellier, 2023. Photo Élise Ortiou Campion

  • Carla Adra / Ça te colle à la peau / Mécènes du Sud, Montpellier, 2023. Photo Élise Ortiou Campion

  • Carla Adra / Ça te colle à la peau / Mécènes du Sud, Montpellier, 2023. Photo Élise Ortiou Campion

  • Carla Adra / Ça te colle à la peau / Mécènes du Sud, Montpellier, 2023. Photo Élise Ortiou Campion

  • Carla Adra / Ça te colle à la peau / Mécènes du Sud, Montpellier, 2023. Photo Élise Ortiou Campion

  • Carla Adra / Ça te colle à la peau / Mécènes du Sud, Montpellier, 2023. Photo Élise Ortiou Campion

  • Carla Adra / performance / La Famille du Bureau des Pleurs / Palais de Tokyo, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / performance / La Famille du Bureau des Pleurs / Palais de Tokyo, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / performance / La Famille du Bureau des Pleurs / Palais de Tokyo, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / performance / La Famille du Bureau des Pleurs / Palais de Tokyo, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / performance / La Famille du Bureau des Pleurs / Palais de Tokyo, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / performance / La Famille du Bureau des Pleurs / Palais de Tokyo, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / performance / L'Employée du Bureau des Pleurs / Costume Floraine Sintès / Marina Abramovic Institute et Théâtre Royal Carré, Amsterdam, 2022. Photo Dustin Lynn

  • Carla Adra / performance / L'Employée du Bureau des Pleurs / Costume Floraine Sintès / Marina Abramovic Institute et Théâtre Royal Carré, Amsterdam, 2022. Photo Dustin Lynn

  • Carla Adra / performance / L'Employée du Bureau des Pleurs / Costume Floraine Sintès / Marina Abramovic Institute et Théâtre Royal Carré, Amsterdam, 2022. Photo Dustin Lynn

  • Carla Adra / performance / Je suis ta FM / Cyberrance, 2022

  • Carla Adra / performance / Je suis ta FM / Setu Festival, Elliant, 2022

  • Carla Adra / performance / Je suis ta FM / Setu Festival, Elliant, 2022

  • Carla Adra / Paroles chaudes / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / Paroles chaudes / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / Paroles chaudes / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / Paroles chaudes / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / Paroles chaudes / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / Paroles chaudes / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / Capes mentales / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / Capes mentales / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / Capes mentales / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / Spectres / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / Spectres / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / Spectres / La Galerie, centre d'art contemporain de Noisy-le-Sec, 2022. Photo Aurélien Mole

  • Carla Adra / performance / Les chants de gouttières / Cité Internationale des Arts de Paris, 2021. Photo Benoît Piéron

  • Carla Adra / performance / Les chants de gouttières / Cité Internationale des Arts de Paris, 2021. Photo Benoît Piéron

  • Carla Adra / performance / Les chants de gouttières / Cité Internationale des Arts de Paris, 2021. Photo Benoît Piéron

  • Carla Adra / performance / Sonde / Espace Niemeyer, Paris, 2020. Photo Sarah Jacques

  • Carla Adra / Sonde / Espace Niemeyer, Paris, 2020. Photo Sarah Jacques

  • Carla Adra / Le champs des voix / détail / Espace Niemeyer, Paris, 2020

  • Carla Adra / Sonde / Espace Niemeyer, Paris, 2020

  • Carla Adra / Se perdre sans peur #1 / 2020 / détail

  • Carla Adra / Se perdre sans peur #2 / 2020 / détail

  • Carla Adra / performance / Le Bureau des Pleurs / 2019

  • Carla Adra / Le Bureau des Pleurs / 15eme Biennale de Lyon, 2019. Photo Blaise Adilon

  • Carla Adra / performance / Le Bureau des Pleurs / 15eme Biennale de Lyon, 2019

  • Carla Adra / performance / Ailes / Frac Champagne-Ardenne, Reims, 2019

  • Carla Adra / performance / Ailes / Frac Champagne Ardenne, Reims, 2019

  • Carla Adra / Bouclier, paroles gelées #1 / 2019 / détail

Carla Adra est une artiste et performeuse française et canadienne née à Toronto en 1993.
Elle a étudiée à l’École Nationale d’Art et de Design de Reims, à l’Ontario College of Art and Design de Toronto et a intégré le post-diplôme de l’École Nationale des Beaux-Arts de Lyon entre 2018 et 2020.
 
Les récits de soi et l’expérience de la réciprocité sont au cœur de la pratique de Carla Adra. À travers des expériences performatives collectives, elle organise des moments de rencontres, dans lesquels elle laisse sa voix à l’autre et tente de rendre audible une parole souvent disqualifiée dans la sphère domestique, urbaine ou institutionnelle. Intéressée par la psychanalyse, l’anthropologie et les pédagogies alternatives, elle propose des espaces-temps de rencontre et de mise en commun : conversations, duels et ateliers participatifs s’organisent selon des protocoles précis. Dans l’espace public ou au sein de structures, elle collecte des paroles en échange d’une histoire vécue, elle propose de déplacer le point d’énonciation, d’endosser un récit personnel comme on se revêtit du vêtement de l’autre, faisant résonner des témoignages individuels avec des expériences partagées. Carla Adra développe parallèlement une pratique sculpturale intimiste qui met en dialogue discours intérieur et formes souterraines.
 
Carla Adra dirige également sa pratique vers la transmission à travers des résidences territoriales, workshops, ateliers avec différents publics, en collaborant avec différentes associations et institutions telle que : Art en Partage à Romainville, Les Ateliers Médicis, Orange Rouge, Frac Champagne-Ardenne à Reims, TIMMY – Soutien aux Mineurs Exilés à Paris.
 
Son travail à récemment été exposé au Palais de Tokyo (Paris), au 66è Salon de Montrouge, au Marina Abramovic Institute (Amsterdam), à La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec, au MACVAL, au CAPC de Bordeaux, à la 15è Biennale de Lyon, au FRAC Champagne-Ardenne, à la Cité Internationale des Arts de Paris, au Centre du Livre d’Artistes (St-Yrieix-la-Perche), à l’espace Niemeyer (Paris). Elle présente actuellement son exposition personnelle « Ça te colle à la peau » à l’espace d’exposition Mécènes du Sud Montpellier-Sète-Béziers. Lauréate du programme Magnetic organisé par Fluxus Art Projects, elle vient d’achever une résidence à Covepark (Écosse). Ses œuvres ont récemment été acquises par le Fonds d’art contemporain – Paris Collections. Son travail a été récompensé par le prix Prisme en 2017.
________________________________________________________________________
 
Carla Adra is a French and Canadian artist and performer born in Toronto in 1993. She studied at the École Nationale des Beaux-Arts de Lyon, the École Nationale d’Art et de Design de Reims and the Ontario College of Art and Design in Toronto.
Self-narratives and the experience of reciprocity are at the heart of Carla Adra’s practice. Through collective performative experiences, she organizes moments of encounters, in which she gives her voice to the other and tries to make audible a word often disqualified in the domestic, urban or institutional sphere. Interested in psychoanalysis, anthropology and alternative pedagogies, she proposes meeting and sharing spaces: conversations, duels and participative workshops are organized according to precise protocols.
In the public space or within structures, she collects words in exchange for a lived history, she proposes to shift the point of enunciation, to take on a personal narrative as one puts on the clothing of the other, making individual testimonies resonate with shared experiences. In parallel, Carla Adra develops an intimate sculptural practice that places inner discourse and subterranean forms in dialogue.
 
Carla Adra also directs her practice towards transmission through workshops and meetings with different audiences, collaborating with different associations and institutions such as: TIMMY – Soutien aux Mineurs Exilés in Paris, Art en Partage in Romainville, Les Ateliers Médicis, Orange Rouge.
 
Her work has recently been exhibited at the Palais de Tokyo (Paris), the 66th Salon de Montrouge, the Marina Abramovic Institute (Amsterdam), La Galerie, centre d’art contemporain de Noisy-le-Sec, the MACVAL, the CAPC de Bordeaux, the 15th Biennale de Lyon, the FRAC Champagne-Ardenne, the Cité Internationale des Arts de Paris, the Centre du Livre d’Artistes (St-Yrieix-la-Perche), and the espace Niemeyer (Paris). She is currently presenting her solo exhibition « Ca te colle à la peau » at the exhibition space Mécènes du Sud Montpellier-Sète-Béziers and is in residence at Covepark (Scotland). Her work has recently been acquired by the Fonds d’art contemporain – Paris Collections.