• Pia Rondé & Fabien Saleil / Les profanes #02 / 2020 / photographie argentique, mousseline, acier / 60 x 40 cm. Unique

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Les profanes #4 / 2020 / verre, photographie argentique, mousseline, acier / 60 x 40 cm. Unique

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Les profanes #01 / 2020 / Verre, cément jaune d’argent, photographie argentique, acier / 60 x 40 cm. Unique

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cryptide », Galerie Valeria Cetraro, 2020 / photo Salim Santa Lucia

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cryptide », Galerie Valeria Cetraro, 2020 / photo Salim Santa Lucia

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cryptide », Galerie Valeria Cetraro, 2020 / photo Salim Santa Lucia

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cryptide », Galerie Valeria Cetraro, 2020 / photo Salim Santa Lucia

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cryptide », Galerie Valeria Cetraro, 2020 / photo Salim Santa Lucia

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cryptide », Galerie Valeria Cetraro, 2020 / photo Salim Santa Lucia

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cryptide », Galerie Valeria Cetraro, 2020 / photo Salim Santa Lucia

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Chimère #06 / 2020

  • Pia Rondé & Fabien Sale / Chimère #07 / 2020

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Vertebrata / 2019 / production Lacoste / ingénierie culturelle Be My Guest production

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Vertebrata / 2019 / production Lacoste / ingénierie culturelle Be My Guest production

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Vertebrata / 2019 / production Lacoste / ingénierie culturelle Be My Guest production

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Image tranchante #3 / 2018

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Image tranchante PF#01 / 2019

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Image tranchante PF#05 / 2019

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Topophilie des cendres », Palais de Tokyo Hors-les-murs, dans le cadre des rencontres photographiques d’Arles, 2018 / photo Hervé Hôte

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Topophilie des cendres », Palais de Tokyo Hors-les-murs, dans le cadre des rencontres photographiques d’Arles, 2018 / photo Hervé Hôte

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Topophilie des cendres », Palais de Tokyo Hors-les-murs, dans le cadre des rencontres photographiques d’Arles, 2018 / photo Hervé Hôte

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Topophilie des cendres », Palais de Tokyo Hors-les-murs, dans le cadre des rencontres photographiques d’Arles, 2018 / photo Hervé Hôte

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Topophilie des cendres », Palais de Tokyo Hors-les-murs, dans le cadre des rencontres photographiques d’Arles, 2018 / photo Hervé Hôte

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Topophilie des cendres », Palais de Tokyo Hors-les-murs, dans le cadre des rencontres photographiques d’Arles, 2018 / photo Hervé Hôte

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cité-Fantôme », Centre d’art DrawingLab, Paris, 2017 / Production Drawing Lab / photo Rebecca Fanuele

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cité-Fantôme », Centre d’art DrawingLab, Paris, 2017 / Production Drawing Lab / photo Rebecca Fanuele

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cité-Fantôme », Centre d’art DrawingLab, Paris, 2017 / Production Drawing Lab / photo Rebecca Fanuele

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cité-Fantôme », Centre d’art DrawingLab, Paris, 2017 / Production Drawing Lab

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cité-Fantôme », Centre d’art DrawingLab, Paris, 2017 / Production Drawing Lab

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « Cité-Fantôme », Centre d’art DrawingLab, Paris, 2017

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Plans / 2017

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Diaphane #2, 2018 / 2018

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Diaphane #3 / 2018

  • Pia Rondé & Fabein Saleil / Image tranchante #1 / 2018

  • Pia Rondé & Fabein Saleil / Image tranchante #2 / 2018

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Plasma / 2018

  • Pia Rondé & Fabien Saleil / Langue / 2017

  • Pia Rondé et Fabien Saleil / Crâne / 2017

  • Pia Rondé et Fabien Saleil / Catastrophe / 2017

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « La Campagne est noire de soleil » Galerie Valeria Cetraro, 2016

  • Pia Rondé & Fabien Saleil, solo show « La Campagne est noire de soleil » Galerie Valeria Cetraro, 2016

Le travail du duo d’artistes Pia Rondé & Fabien Saleil se situe au croisement du dessin, de la gravure, de la photographie, de la sculpture et de l’installation.
Leurs œuvres prennent vie suivant un enchainement de créations successives qui dérivent les unes des autres, par l’articulation renouvelée entre plusieurs techniques, supports et médiums. Ces recherches tendent vers une spatialisation des images (soit-elles dessinées gravées ou photographiées), exploitant leur plasticité, repoussant les limites mêmes des médiums employés. Qu’il s’agisse de sculpture, de dessin, ou de photographie, les œuvres sont toujours générées par un regard qui embrasse simultanément l’image, la matière et l’espace.
Leurs installations sont à aborder à la fois physiquement et mentalement, elles se traversent tels de récits, des intrications narratives où se rencontrent les notions de mémoire, de sacrifice, de rituel. Leur travail s’appuie sur l’observation de la nature, sa confrontation aux occupations humaines culturelles, voir cultuelles. Les artistes opèrent des extractions symboliques du vivant afin de les associer à une rigueur constructive et géométrique. Cette référence à la géométrie, à l’espace mathématique de la grille, a pour but de tenir ensemble les formes du visible et de l’invisible, dans une suspension paralogique. Cela caractérise non seulement les installations, mais aussi les assemblages photographiques et les dessins sur zinc ou sur verre, là où le minéral, le végétal et l’animal coexistent au sein d’un paysage où les découpes géométriques et architecturales sont chargées d’une puissance organique.

Pia Rondé (née en 1986 à Grasse) et Fabien Saleil (né en 1983 à Ségur) vivent et travaillent à Noisy-le-Sec.
Entre 2014 et 2015 ils participent à plusiers expositions collectives, parmi lesquelles « Au-delà de l’image » à la Galerie Valeria Cetraro (ex. Escougnou-Cetraro, Paris) et « La légende des origines » à la galerie Maubert (Paris). En 2015 ils présentent leur exposition personnelle « Plongement » à l’espace Short de Nantes. La même année, ils obtiennent la bourse de soutien pour une recherche artistique et l’aide à la première exposition personnelle du CNAP. En mars 2016 a eu lieu leur exposition personnelle « La campagne est noire de soleil » à la Galerie Valeria Cetraro (ex. Escougnou-Cetraro, Paris), sous le commissariat de Léa Bismuth.
Parmi les exposition collectives en 2017, « La confrérie du bois» au centre d’art RURART, Rouillé, «Face à l’aura » au centre d’art Image/ Imatge d’Orthez et « Intériorités », au centre d’art Labanque de Béthune. Leur projet d’exposition personnelle « Cité Fantôme » (commissariat de Léa Bismuth) a été sélectionné par le Centre d’art Drawing Lab où il a été exposé d’octobre 2017 à janvier 2018.
En juillet 2018 le Palais de Tokyo leur consacre une exposition personnelle « hors les murs » dans le cadre des Rencontres d’Arles (commissariat de Daria de Beauvais), suivie d’une autre exposition personnelle à l’espace Silicone de Bordeaux et d’une deuxième exposition personnelle à la Galerie Valeria Cetraro en octobre 2018.
En 2019, ils gagnent l’appel à projet pour la réalisation d’une œuvre pérenne pour le nouveau siège social de Lacoste à Paris. L’œuvre Vertebrata est inaugurée à l’automne 2019. Les œuvres de Pia Rondé et Fabien Saleil font partie de plusieurs collections privées, leur livre d’artiste Ruines du Soleil a été acquis par la Bibliothèque Kandinsky (Centre Georges Pompidou), le Frac Île-de-France et la Bibliothèque de l’ESADHaR. En 2020, ils participent à l’exposition collective « Rien N’aura Eu Lieu » au POP à Arles. En 2021, ils sont parmi les participants de l’exposition « PRINTTEMPS » organisée par la fondation Fiminco. 


Pia Rondé & Fabien Saleil bring together several technics: drawing, engraving, photography, sculpture and installation.
Their works come to life following a series of successive creations that derive from each other, through the renewed articulation between several techniques, supports and media. These researches tend towards a spatialization of images (either engraved or photographed), exploiting their plasticity, pushing back the very limits of the media used. Whether it is sculpture, drawing or photography, the works are always generated by a gaze that simultaneously embraces the image, the material and the space.
Their installations are to be approached both physically and mentally, to be experienced like narratives where the notions of memory, sacrifice and ritual meet. Pia Rondé & Fabien Saleil’s work is based on the observation of nature, its confrontation with cultural, even religious, human occupations. The duo carry out symbolic extractions of life in order to associate them with constructive and geometric rigour. This reference to geometry, to the mathematical space of the grid, aims to hold together the forms of the visible and the invisible, in a paralogical suspension. This characterizes not only the installations, but also the photographic assemblages and drawings on zinc or glass, where mineral, vegetable and animal coexist in a landscape where geometric and architectural cuts are charged with organic power.

Pia Rondé (born in 1986 in Grasse) and Fabien Saleil (born in 1983 in Ségur) live and work in Noisy-le-Sec, France.
Between 2014 and 2015, they participate in several group shows, such as “Au delà de l’image” at Galerie Valeria Cetraro (ex. Escougnou-Cetraro, Paris) and “La légende des origines” at Maubert gallery (Paris). In 2015, they present their solo show “Plongement” at Short (Nantes). They obtain a supportive grant for an artistic research and a grant for their first solo show from the CNAP. In March 2016, their first solo show “La campagne est noire de soleil” takes place at the Galerie Valeria Cetraro (ex. Escougnou-Cetraro, Paris), curated by Léa Bismuth.
Among their collective exhibitions in 2017: “La confrérie du bois” at RURAT art center (Rouillé), “Face à l’aura” at image/imatge art center (Orthez) and “Intériorités” at Labanque (Béthune). Their project for the solo show “Cité Fantôme” (curated by Léa Bismuth) has been selectd by the Drawing Lab art center, where it has been shown form October 2017 to January 2018.
In July 2018, the Palais de Tokyo organize a solo show ‘outside the walls’ as part of the Rencontres d’Arles (curated by Daria de Beauvais), followed by another solo show at Silicone art space (Bordeaux) and a second solo show at Galerie Valeria Cetraro in October 2018.
In 2019, they win the call for projects launched by Lacoste for their new headquarters in Paris. Their permanent installation called Vertebrata is inaugurated at Automn. Pia Rondé and Fabien Saleil artworks belong to several private collections. Their artist book Ruines du Soleil has been bought by the Bibliothèque Kandinksy (Centre Georges Pompidou), the Frac Île-de-France et the Library of ESADHaR. In 2020, they took part in the group show « Rien N’aura Eu Lieu » at POP at Arles. In 2021, they are participant at the exhibition « PRINTTEMPS » organized by Fiminco foundation.